01/05/2009

Les 20km de Maroilles...


Bonjour à tou(te)s,

Vidéo promo des 20km de Maroilles: http://www.dailymotion.com/video/x51qvk_maroillespromo_sport

La devise: un maximum de plaisir au km...

Ce 1er mai, jour de fête du travail, c'était la grande fête à Maroilles.  La renommée de ce village, on la doit surtout à son fromage, sa flamiche, et ces 20km qui font partie du patrimoine du nord de la France.  Ce vendredi matin, je découvre un sms d'un certain Ed The Runner (Eddy Dupont), qui m'annonce sa présence à Maroilles.  Cette participation à Maroilles, s'est dessiné réellement la semaine avant Anvers, et je ne pouvais rater l'occasion.

La course du jour dépasse bien largement les frontières.  Nous sortons de l'autoroute à Mons, pour entamer notre périple vers ce petit village, niché dans le verdoyant bocage Avesnois. A partir de Mons, ce sont des petites routes départementales que nous empreintons sur une cinquantaine de km.  Nous sommes à Maubeuge, et une voiture belge, prend la même direction, alors qu'elle nous précède.  Au 5e rond point à prendre la même direction, pas de doute, en voilà encore un qui vise le même objectif. 

bien. maroilles

59550_Maroilles

Nous arrivons à Maroilles vers 13:10, le parking est un parking de fortune dans une prairie, et c'est déjà bien rempli.  Je descend chercher mon dossards qui se trouve un gros km plus loin.  Après une longue recherche, je trouve enfin mon précieux sésame, le dossard 25, et par la même occasion mon ami Eddy.  L'ambiance monte, l'échauffement commence, il va faire chaud, très chaud... Le soleil est de la partie, et il tape sérieusement.  Le parcours n'est pas facile, mais pas insurmontable, pourtant les conditions vont le rendre très difficile.  4 Minutes avant le départ, nous sommes dans le sas, le speaker enflamme les coureurs, et la bataille est vite perdue quand les 25000 à 30000 spectateurs s'y mettent.  1 minute, The final countdown débute, çà donne des frissons... 

Le départ est donné,

Départ Didier Maroilles 2009

Didier cherche Eddy 2009
 

la descente est entamée à une allure dingue par le groupe des Kenyans.  Le plateau compte un 6e des championnats du monde du semi-marathon, et un des 20km.  Le 1er km, je ne regarde pas trop le temps des premiers et j'en profite pour saluer la petite famille sur le bord de route, et après quelques longues secondes, j'y passe en 3:05 (tout en prudence).  1 seul européen se trouve dans le groupe de tête, en la personne de Stephane Chopin.  Je suis dans un groupe de 3 au sommet de la première butte, avec Frédéric Chopin et un autre coureur. 

a_20_k10

Frédéric ne reste pas bien longtemps avec nous et s'isole à la 11e place.  J'avance dans la course, passage au 5e km en 16:15 (tout va bien).  Le premier ravitaillement arrive au 6ekm, ma pèche au gobbelet est infructueuse, j'arrive légèrement à me rafraîchir.  Cela fait déjà 6km, et pas un coin d'ombre sur ce parcours, qui en reste malgré tout agréable.  Au 7ekm, on entame la remontée vers Maroilles, nous sommes à nouveau à trois avec un retour de l'arrière. 

Maroilles_2009_P02_0020blog

Je ne me doute pas que çà ne reviendra plus de derrière, alors que j'avais imaginé un retour possible d'Eddy, qui entame une de ces premières courses de l'année, après quelques pépins physique.  Le passage dans le village est dément, nous passons au 8ekm dans le même temps que les Kenyans descendent vers le 9e.  L'ambiance, c'est presque le tour de France.  C'est unique.  La majeur partie du public se trouve dans Maroilles, et hormis quelques endroits clés, le reste du parcours en est peu garni.  Au 9ekm, Cindy et mes deux gamins, sont là pour m'encourager.  Au 10e km, je reçois quelques encouragements de quelques belges (le club du DAC Molenbeek) qui ont également fait le déplacement.  Je passe en +-33:20 et la plus difficile des boucles doit être accomplie. 

MAROILLES_2009_P05_0016blog

On retrouve un peu de calme avec des paysages sympas.  C'est la petite suisse du Nord-Pas de Calais.  Les sensations sont encore bonnes, nous sommes toujours à 3, et comme Alain Douguet, nous l'avait dit en nous rejoignant, c'est plus agréable à trois que seul.  Le deuxième ravito, est encore très délicat pour se ravitailler.  C'est le bémol de la course pour cet année 2009, pour ce genre de course, je ne comprend d'ailleurs pas pourquoi on ne sert pas des bouteilles.  Il semblerait d'ailleurs qu'il n'y ai pas eu assez d'eau pour tous.  Au 15e, je suis encore sur des bases +- intéressantes en passant un peu au delà des 50 minutes.  Mais, je comprend que l'ambition du chrono est à oublier.   Nous voilà, dans la côte de 1500m avec une pente moyenne de 6% et un passage à 10%.  Il y a du monde dans la montée, je me résous à laisser filer mes compagnons, pour gérer la côte tranquillement.  Mes deux compères vont en fait se jouer la victoire dans la catégorie Master.  L'écart au sommet est maintenant d'un dizaine de secondes, et l'écart va se maintenir jusqu'à l'arrivée.  Je profite du 3e et dernier ravitaillement pour me réhydrater et me rafraîchir, pour entamer les 4 derniers kms. 

Au 17ekm, je comprend encore mieux que le chrono ne tourne plus en ma faveur, ma montre m'indique 58 minutes (le ravitaillement y est pour beaucoup).  Toujours pas de descente, çà monte en faux plat.  Au 19e km, çà y est... çà descend dans Maroilles, le public est nombreux... en me retournant, j'apperçois enfin un poursuivant, enfin une poursuivante, la première féminine est annoncée.  La place du village, noir de monde, annonce la fin de parcours.  Abdelghani Mesbah décroche assez sèchement Alain Douguet.  

Et moi, je termine 14e dans le top 5 européens dans un chrono d'1:08:55, en chauffant le public pour mon arrivée. La course est remporté par Stephen Koech en 59:19 (Impressionnant), Stephane Chopin termine 10e en 1:04:40. 

Son blog: http://stephanechopin59.skyrock.com/  à 11h, il mange des pots bébés avec des pâtes, c'est facile à digérer.

Eddy termine finalement 17e, pas loin derrière la première féminine Sarah Chepchirchir qui a bouclé le parcours en 1:09:27.  Eddy monte sur la 3e marche du podium, derrière Abdelghani Mesbah (qui a encore couru le semi en 1:07:07 en 2008) et Alain Douguet (vice champion vétéran de France sur cross en 2007), qui sont les meilleurs régionaux dans cette catégorie. 

titre-logo

Et puis Maroilles est aussi connu pour son tirage au sort, avec la possibilité de gagner son poids en Maroilles, Flamiches, bière de Jenlain et Tarte à la cassonnade. 

Maroilles, c'était un peu la cerise sur mon gateu de reprise, celle qu'il faut épingler au moins une fois dans sa vie (je crois pas c'était ma dernière).  Je ne pouvais pas y aller, sans y revenir avec mon fromage, ma flamiche et ma bière de Jenlain.  Heureusement que j'ai été chercher çà après la course, sinon, c'était le gazage assuré pour le retour (la voiture était en plein soleil).  

C'est promis, je joins des photos de l'évènement.  Un premier reportage se trouve sur le site FRANCE 3 Télévision: 

http://nord-pas-de-calais-picardie.france3.fr/info/nord-pas-de-calais/53927867-fr.php

Les articles de la course:

logo Training 7

bv sport

Le reste du we sera plus calme, même si, l'entraînement va reprendre le dessus. Si tout va bien, je me dirige vendredi prochain, vers le semi-marathon international de Trith.  C'est 3 tours sur un parcours bucolique, et relativement rapide.  çà devrait être ma dernière compétition avant les 20km de Bruxelles. 

A très bientôt,

Le didde

 

 

23:47 Écrit par Le didde dans Athlétisme | Lien permanent | Commentaires (2)

Commentaires

MAROILLE FELICITATION A TA COURSE BIEN SPORTIVEMENT

Écrit par : CHOPIN FREDERIC | 03/05/2009

Répondre à ce commentaire

Ses toujours un plaisir de venir sur ton blog!.Très,très bon résultat et content de te voir a nouveau en très grand forme

A+
Mica

Écrit par : micathomas | 05/05/2009

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.